Morgan Biancone : Un sportif accompli en Principauté

J'ai rencontré Morgan Biancone un peu par hasard, grâce à la magie d'Instagram. Il adore les réseaux sociaux et les maîtrise parfaitement, avantage notable en temps de confinement. Voici notre discussion à distance, Covid_19 oblige...


Qui es-tu ?


Un fitness entrepreneur qui est dans le millieu depuis le berceau. Au premier abord un peu froid, distant, « hautin », perturbateur disaient-ils en conseil de classe, mais une fois qu’on le connait Morgan c’est tout le contraire: mec simple blagueur animateur et assez cultivé-open et toujours respectueux et reconnaissant. Ce n'est pas moi qui le dit mais beaucoup de personnes de mon entourage. Dans ma vie j’ai voulu voyager dans le monde entier afin de me faire les plus grandes expériences possibles, pour ensuite revenir enfin à mes racines avec des bagages bien remplis et offrir tout ce que j’ai pu voir, faire et apprendre durant mes années. Je ne suis pas un savant, ni un donneur de leçon mais je suis certain que je peux apporter un petit truc sympa et solide ici. Finalement Morgan c’est l’histoire d’un mec libre qui évolue avec ses propres codes, qui a fait fleurir bon nombre de talents et projets et qui a toujours voulu partager de bons moments et tirer les gens vers le haut. Difficile à cerner au premier abord car un peu de pudeur et sur la retenue mais une fois les portes ouvertes, que les codes sont simples et la confiance installée, c’est fort. Ma mère dit aussi que je suis un caméléon et que je m’adapte à toute situation et assez insensible. Bonne chance… Personnellement je me sens entrepreneur, créatif instinctif et travailleur parfois trop. Je perds un temps fou sur mon bureau à écrire penser imaginer… faudrait que je relâche et que je m’ouvre plus socialement, passer de la théorie à la pratique. J’essaye de faire des efforts.


Trois choses que tu aimes


En dehors du classement (Ma famille « en parole et en acte ») parce que j’en vois beaucoup dire family first et après quand il faut vraiment être là, il n'y a plus personne.


1. Les personnes inspirantes par leur réussite, je ne parle pas d’argent mais d’accomplissement personnel, quand tu sens la passion, le destin quelqu’un de sage humble poli et qui limite se met en dessous toi et s’intéresse à toi, te parle et t’écoute. Ça c’est la grande classe!

2. La mer, les bateaux, la pêche et chasse sous-marine en vain la nature et les voyages-cultures et géopolitique, TV5 Monde, Arte… tu vois le tableau.

3 .La musique, qu’est ce que j’aime la musique! C’est fort, c’est puissant ça dégage des émotions des souvenirs, ça t’emporte te motive. Une vraie source d’inspiration.


Je sais que tu as déjà une carrière plutôt bien remplie pour une jeune homme de 27 ans, footballeur, personal trainer, sophrologue… peux-tu résumer ton parcours ?


Mon parcours se divise en trois parties et il y a eu beaucoup de hauts et beaucoup de bas: il y a eu le football qui est aujourd’hui la plus grosse partie de ma vie, de 7 à 21 ans où j’ai d’ailleurs découvert la sophrologie, préparation mentale. Le foot c’est un milieu qui a beaucoup changé avec le temps heureusement ou malheureusement. Je suis un peu nostalgique, je préférais le foot d’avant, avec un peu moins d’argent et plus de passion, les joueurs étaient de vrais exemples charismatiques et jouaient pour le maillot, le club et les supporters. Aujourd’hui à mes yeux il y a N’golo Kanté (Chelsea) et Edinson Cavani (PSG) qui m’inspirent confiance et respect. Mais je ne suis plus vraiment le ballon à part un joueur: « Giulian Biancone » un mec sympa (hahaha).


Puis il y a eu le coaching, les voyages, la grande vie Paris, New York… Le rêve de beaucoup mais ce n’était pas le mien. J’ai vu, j’ai appris, je me suis inspiré mais rien n’enlèvera mes racines et mon attachement à la Méditerranée et nous n'avons rien à envier aux américains, enfin si, un état d’esprit plus positif et entrepreneur, rien que ça! Quel stress ces grandes villes soit disant Amazing! J’ai pu croiser des êtres humains assez spéciaux mais marrants au final. Je préfère les voyages dans les pays moins développés, avec une culture différente, plus riche humainement on va dire.


Puis il y a eu le retour aux sources avec des idées pleins la tête, de la stabilité et l’envie de developper mon concept dans le secteur d’activité du sport et la Côte d’Azur, Monaco tout naturellement. Je suis un amoureux de mon Sud mais je ne suis pas contre une évolution, une diversification et me developper ailleurs aussi. Pour autant ma base est ici.

Le sport est une histoire de famille chez vous, ta maman est une ancienne nageuse professionnelle. Petit voulais-tu déjà être un sportif ou rêvais-tu d’autre chose ?


Petit j’étais là, je ramassais des cailloux que j’appelais "pierres précieuses". Je faisais des aventures, seul dans la foret avec mes propres scénarios d’aventurier, chercheur d’or puis il y a eu la coupe du monde 98 et je ne sais pas pourquoi j’ai voulu commencer le foot. À mes débuts, j’étais hyper nul, genre zéro au carré mais j’étais très travailleur, perfectionniste et un peu têtu... puis ça a duré 14 ans et j’ai réussis à être professionnel. Une jeunesse plutôt saine et de bons souvenirs. Mais à vrai dire, ce monde n’était pas tout à fait pour moi. Les coupes de cheveux au gel, les percings aux oreilles, le rap français hardcore, les tables VIP avec des pseudo mannequins/blogueuses instagram ce n’était pas trop ma tasse de thé. Par contre quand il fallait répondre présent sur le terrain, j’étais le premier. Ça on ne me l’enlèvera pas! J’étais plutôt méchant d’ailleurs, la compétition me transformait. Mode doberman activé. Mais encore une fois je n’étais pas Zidane.


J’ai aussi lu que tu voyages beaucoup, où es-tu basé ?


Oui du moins j’essaye. Quel est l’homme qui ne rêve pas de foutre le camp, de vivre une aventure, de prendre le large une fois dans sa vie, d’expérimenter quelque chose de nouveau de different, sortir des sentiers battus. J’attache beaucoup d’importance aux voyages. C’est essentiel pour le développement personnel, l’ouverture d’esprit et s’établir en tant qu’homme. J’ai mon appartement à Monaco et ma famille est aux Issambres (entre Saint Tropez et saint Raphaël) je connais la Côte d’aAzur comme ma poche, mais mon endroit préféré restera les roches rouges de Agay à Théoule, le panorama y est juste incroyable.


En tant que Personal Trainer, qu’apportes-tu à tes clients ?


Je pense qu’un bon personal trainer c’est un peu la colonne vertébrale d’une famille, un pilier, c’est un échappatoire, ce moment précieux et bénéfique pour leur vie leur quotidienne, le moment où ils se lâchent, se livrent à un moment pure et simple, qui équilibre et met une dynamique. Je pense apporter tout ça à la fois et un peu de fun aussi car sans fun et détachement il n’y a pas de résultat. Puis aussi de bon souvenirs de belles photos et des projets en commun. Je leur offre un corps aussi on ne va pas se mentir au bout de un, deux mois quand ils se regardent dans le miroir et que tout a changé, ils se sentent mieux, "instagramable" si je puis-je dire. J’aime la compétition, les challenger aussi.

Après pour un athlète c’est different. il y a un objectif bien précis derrière. On rentre dans le détail. C’est une autre approche, une autre politique. Lors d’une préparation physique on joue un rôle cruciale, il y a beaucoup de psychologie, d’écoute et de communication et c’est surtout l’expérience terrain qui va jouer pour transmettre. Donc ça ne blague pas, enfin si un peu, surtout en day off!

Ta clientèle est composée de sportifs de haut niveau et de top models, est-ce ton créneau ou es-tu ouvert à tous types de profiles ?


Je suis ouvert. Pourquoi se fermer? Chaque personne est unique et mérite d’être soutenue, c’est comme si je te disais en littérature tu te limites à des romans de sciences fiction et policier? Non, ce n'est pas possible. Il a y trop de choses à découvrir, apprendre et partager ailleurs et notamment chez l’autre. La réponse est donc que je suis complètement ouvert, je ne me limite pas à une « élite ». Au contraire.

La consommation de spiruline est devenue très tendance ces dernières années, quel est ton point de vu à ce sujet ?

Je suis Fan! et j'y vois et ressent que des avantages. J’en consomme depuis l’âge de 14 ans pourtant j’ai horreur de toutes ces poudres et compléments alimentaires en tout genre… mais la spiruline c’est un gros coup de coeur à l'opposé de la mentalité de la plupart des vaches à lait disproportionnées qu’on retrouve dans les salles de sport. Des micros algues cultivées sous tubes de verre d’une qualité ultra pure c’est le top! et adaptable à tous les profils.


Au vu du confinement lié à la crise sanitaire du Covid_19 que nous traversons tous actuellement, quels seraient tes conseils pour rester en forme chez soi ?


Compte instagram @morganbiancone et suivre les IGTV que je post tous les jours à 17:30, en gros ce sont des videos workout emmenées simplement et avec une touche d’humour, adaptable à tous. J’essaye au maximum d’être productif, de démocratiser le sport, de me rendre utile et d’aider et si on apprécie on partage pour la famille, les amis et les fans de sport.

Instagram est la star des réseaux sociaux en ce moment, proposes-tu des séances de coaching ou entraînements en live pour faire face à l’isolement ?


Oui tous les vendredis je propose un live sur un groupe Facebook de Monégasque, groupe qui est tenu d’ailleurs par Marine Grisoul qui travaille au gouvernement Monégasque et des lives aussi sur mon Instagram et Facebook, ça m’arrive souvent de filmer mes séances pour motiver les gens.


Comment définirais-tu ton style de vie, ta philosophie ?


La belle Méditerranée ou MGB lifestyle (hahaha) c’est un mec capable d’être respecté et écouté lors de réunion ou repas entre décisionnaires sur des choses concrètes, avec une obligation de résultat et qui est capable, le soir, d’aller pêcher le gobi avec des amis au port et du bon son et parler justement du sens de la vie avec une vision large et du recul.

J'aime me donner à 100% dans mon travail, me réaliser et une fois que tout est accompli, partir complètement déconnecté : billet d’avion et hasta la vista !

Quel est l’endroit où tu préfères être le plus et pourquoi ?

Monaco je dirais, la digue semi flottante du port hercule le côté où il y a les marches en béton. Je vais souvent faire mon workout et nager là-bas, faire de l’apnée, c’est détente et ce mélange entre la mer bleue marine, le béton, ses lignes droites, ce design et le rocher c’est top. Je vais très souvent boire un verre et jouer au billard au Blue Gin. C’est un bar du Monte Carlo Bay, juste en bas de chez moi.


Quels sont tes projets pour l’avenir ?


Ouvrir une salle de sport écologique éphémère et faire des dates dans les plus beaux spots du monde, trouver une femme superbe et adopter un chien à la SPA.

Et puis comme j’adore la mer, j’aimerais beaucoup avoir un bateau pour pouvoir naviguer et surtout pêcher les plus beaux spécimens de la Méditerranée, en no kill bien sûr.


Comment on te contact pour booker un entrainement ? Où peut-on te trouver ?

@morganbiancone DM instagram, par email : bianconemorgan@gmail.com en attendant mon site internet qui est construction.


Un conseil valable pour tous les jours ?


Ne vous prenez pas au sérieux, restez vous même car à jouer un rôle, on finit par être acteur et un film a toujours une fin. Revenez à l’essentiel et profitez des vraies choses et si vous voulez faire du sport, appelez-moi.


Merci !


Victoria Cellun