La Seine et Moi, by Lydia Bahia

Lydia Bahia, fondatrice de la marque de fausse fourrure vegan, La Seine et Moi, est une business woman parisienne, passionnée, créative et hyperactive, qui ne cesse d'entreprendre et de créer une mode durable, authentique, féminine et résolument stylée.

J'ai rencontré Lydia il y a environ un an et demi, lors d'un cocktail dans une boutique de mode parisienne et j'ai véritablement eu un coup de foudre pour ses créations et sa vision de la mode. Voici notre interview.





Peux-tu me raconter ton parcours ?


J’ai un parcours assez atypique. Un premier Master 2 en Droit puis un autre Master en journalisme audiovisuel. Après quelques expériences pros, j’ai naturellement rejoint l’entreprise familiale, à savoir le prêt-à-porter spécialisé cuir. À l’époque, mes parents souhaitaient développer le commerce en ligne, mais ils n’avaient pas de site internet. J’ai donc appris sur le tas, avec mon mari, on a lancé le site e-commerce et market place. Le site a rapidement eu du succès et je me suis prise de passion pour le digital, mais j’avais aussi l’envie de créer. J’ai commencé par les pièces dont j’avais le plus besoin dans ma garde robe et qu’il m’était impossible de trouver dans le commerce. De là est né deux premiers prototypes en fausse fourrure.


Quelle sont les valeurs que tu as voulu transmettre en créant la Seine & Moi ?


Tout d’abord, j’ai souhaité proposer des produits made in France. Je voulais mettre en valeur notre savoir-faire et tenter de le sauver, car malheureusement il n’y a presque plus d’ateliers.

En créant La Seine & Moi, nous avons rapidement obtenu le prix PETA, ce qui fait de nous une marque VEGAN. Nous n’utilisons donc aucune matière animale et contribuons à la préservation de l’environnement.

Et pour finir, je crois beaucoup aux valeurs familiales car c’est l’énergie insufflée au quotidien par mes parents, leurs experiences et leurs soutiens qui font aussi vivre La Seine & Moi.


La Seine & Moi a été créée en 2014, en 2016 tu as reçu le prix de mode Vegan décernée par la PETA (People for the Ethical Treatment of Animals), en 2019 tu as lancée ta première collection printemps/été, sans parler du succès auprès de la presse française et internationale que connaissent tes fourrures vegan depuis le début. Ta marque est une vraie success story, quel est ton secret ?

L'authenticité, être au bon moment au bon endroit, suivre son instinct.



Avais-tu prévu une nouvelle collection printemps/été 2020 ?


Oui, une très belle collection colorée. Malheureusement elle ne verra pas le jour. Nous l’avons partagé sur les réseaux sociaux seulement. Et nous espérons pouvoir présenter quelques pièces en Septembre car il s’agit principalement de vestes.

En revanche nous lançons notre première ligne de prêt-à-porter de luxe abordable, issue principalement de tissus upcyclés. Elle sera en ligne le mercredi 20 Mai.


Trois mots qui définissent La Seine & Moi ?


Valeurs, Eco-responsable, Luxe abordable.

Comment appréhendes-tu la crise sanitaire que nous traversons ? Tes ateliers parisiens continuent-ils de fonctionner ?


Nos ateliers se sont arrêtés durant le mois de mars. Mais on a décidé d’en réouvrir deux pour la fabrication de masques et le développement de notre première ligne de prêt-à-porter.


Peux-tu nous dévoiler une de tes nouvelle création ?


Une combi short en gabardine de coton bleu marine, avec des détails fleuris, à tomber par terre :)


Où peux-ton trouver tes créations ?

Après avoir été distribués dans les plus belles boutiques du monde, nous avons pris la décision en Janvier 2020 de devenir 100% digital. Désormais nos collections sont disponibles uniquement sur notre site www.laseinetmoi.com , sur farfetch.com et dans notre showroom parisien sur rendez-vous.

Quels sont tes projets à l’avenir ?


Les projets sont un peu perturbés avec le covid-19. Nous sommes en train de revoir nos plannings.




Merci

Victoria