Alain Somma : Un artiste Corse engagé pour son île

Alain Somma est originaire de Bastia, où il réalise ses toiles dans son atelier, lorsque le confinement ne l'en empêche pas. Malgré cette crise sanitaire sans précédent, Alain Somma s'engage à son niveau, à aider l'île de Beauté. Voici un extrait de notre conversation.




Qui êtes-vous ?


Je m’appelle Alain Somma, je suis né en Corse il y a 26 ans et je suis artiste peintre autodidacte. J’ai passé mon enfance avec des pinceaux, feutres et crayons de couleurs dans les mains. En passant mon temps libre à dessiner sur tout ce que je trouvais. J’ai toujours eu une imagination débordante et une créativité sans limite.

Comment avez-vous rencontrer le milieu artistique ?


Par une succession d’événements qui m’a conduit à vivre à cannes durant quelques années, j’ai pu rencontré de part mon travail (la mode à cette période), l’artiste peintre José Curti, connu à travers le monde. De cette rencontre, j’ai eu la chance de nouer une grande amitié avec José qui m’a mené a réaliser ma première véritable toile durant une de ses expositions à Antibes.

Vous créez des tableaux depuis combien de temps ?


Justement, depuis que j’ai réalisé ma première toile à Antibes, j’ai dû créer une cinquantaine d’œuvres car c’est devenu une véritable passion.


Où puisez-vous votre inspiration ?


Je m’inspire essentiellement du paysage très riche qui m’entoure. En effet, en Corse nous avons l'avantage d'avoir aussi bien une végétation luxuriante, que la mer, à perte de vue, d’où je puise mon inspiration.


Dans quel endroit vous aimez être pour peindre ?


J’aime peindre dans mon village du Cap Corse, où je me sens le mieux car sa situation est assez exceptionnelle entre mer et montagne. Parfois je peins dans mon appartement à Bastia qui devient alors mon atelier.


La Corse est une île magnifique, quels sont vos endroits préférés ?


J’apprécie beaucoup Saint-Florent et Porto Vecchio, ainsi qu’Ajaccio, ville de cœur où j'ai passé mon enfance.

Il y a tellement de lieux exceptionnels en Corse... elle ne s’appelle pas l’île de beauté pour rien !


Comment définiriez-vous votre style ?


Je dirais que mon style est résolument abstrait et laisse cours à mes sentiments les plus profonds. Je projette mon monde intérieur toile après toile.

La combinaison de couleurs vives et de coups de pinceaux expressifs me permettent de créer du dynamisme.

Quels matériaux préférez-vous travailler ?


Je peins essentiellement sur toile avec de la peinture acrylique, parfois je peins à l’huile.

J’utilise des pinceaux mais surtout des couteaux et diverses spatules selon mes envies et le résultat recherché .


Trois mots qui définissent votre style.


Je dirais abstrait, coloré et vivant.

Comment restez-vous créatif en cette période de confinement ?

La période sombre que nous traversons m’a permis de faire une rétrospective sur moi même et m’a encore plus donné l’envie de créer un monde en couleur.

Un conseil pour améliorer sa créativité ?


Laisser vos envies guider votre créativité tout simplement.


Où pouvons-nous trouver vos créations ?


Mes œuvres se trouvent sur le site d’art : artmajeur.com, sur mon compte Instagram, @alainsomma.art et prochainement sur mon site personnel.

Vous pouvez également les trouver sur le mur de mes acquéreurs. (rires)


Quel est votre truc en plus ?

J’adore la musique, je suis un grand amateur de guitare. La musique et la peinture sont totalement liées et me permettent de m’évader du quotidien. D’ailleurs j’en joue tous les jours.

Vos projets pour l’avenir ?


Je souhaiterai participer à de grandes expositions nationales et pourquoi pas voyager pour promouvoir mes œuvres à l’international.


Quelle est votre bonne action pour lutter contre le Covid-19 ?


En ces temps difficiles et avec un grand élan de solidarité, je participe avec d’autres artistes Corses à une enchère caritative. Une de mes toile a été mise aux enchères et l’intégralité des fonds sera reversé aux Hôpitaux Corses, qui sont durement touchés.


« La vie c’est comme une peinture, il suffit d’y mettre des Couleurs et du Cœur pour en faire une explosion de Bonheur. » Alain Somma


Merci.



Victoria Cellun